Fausses croyances concernant l’hypnose

1)  L'hypnose n'est pas un sommeil

C'est un état de veille et de conscience élargie.

En hypnose, le sujet est dans un état de concentration parallèle ; ce qui indique un état d’éveil extrême mais très focalisé.

C’est comme si une partie du cerveau était en hyper éveil alors que le reste du cerveau et du corps se repose, ce qui donne cette apparence extérieure de sommeil.

Si l'hypnotisé était inconscient, il ne pourrait pas entendre les suggestions de l'hypnotiseur et les suggestions seraient sans effet.

La personne entend et se rappelle de ce qui se passe.

Elle est dans un état très détendu et beaucoup plus concentrée.

La personne suspend son jugement critique (niveau conscient) et laisse simplement sa conscience intérieure (inconscient) prendre le relais et la guider vers ce qu’elle a besoin pour être aidée et s’auto-guérir.

 

2)  L’hypnotisé n’est pas sous le contrôle de l’hypnotiseur

Si vous résistez, vous n’allez jamais rentrer en hypnose.

Même le meilleur hypnotiseur du monde ne peut pas hypnotiser quelqu’un s’il ne le veut pas.

Quand l’esprit critique est trop présent, c’est impossible.

Toute personne est donc hypnotisable si elle le désire.

 

Vous avez toujours le libre arbitre ; vous êtes le seul maître de votre vie (même en hypnose profonde).

Même en état d’hypnose profonde, vous ne ferez ou ne direz jamais quelque chose qui représente un danger pour vous (même les secrets ne sont pas révélés si cela représente un danger pour vous).

Votre conscience intérieure sait ce qui est bon pour vous et vous protègera toujours !

 

3) « En hypnose, on perd le contrôle » : c’est faux !

Beaucoup de gens pensent qu’en état d’hypnose, on n’est plus maître de soi et de ses actes.

En fait, c'est tout le contraire.  Le sujet gagne du contrôle.

 

L’état hypnotique est un état de concentration intense.

C’est d’ailleurs pour cela que l’hypnose guérit des problèmes puisque ceux-ci sont dus à des pertes de contrôle émotionnelles, ou comportementales, ou de la pensée.

Donc, le sujet découvre d’autres formes de contrôle que celui de la volonté consciente : notamment, la pensée analogique comme la visualisation d’une image de guérison.

Celle-ci a bien plus de pouvoir que la volonté de guérir.

 

4)  On ne reste pas dans un état hypnotique

Certaines personnes ont peur de ne pas pouvoir sortir ou ne pas se réveiller.

On ne dort pas en état d’hypnose, même très profonde et on en sort toujours !

Les capacités du contrôle conscient sont immédiatement accessibles dès que le sujet le souhaite.

Il peut sortir de l’état hypnotique à tout moment lorsqu’il le veut et ouvrir les yeux dès qu’il le désire.

Test-audiorelax.png

Kinésio-audiorelax.com

Test.png